La place du tissu wax dans la culture africaine

Économie Monde

Il n’est pas rare d’entendre ou de lire des débats entretenus sur l’africanité du wax. Et pour cause, même si ce tissu n’est pas vraiment d’origine africaine, il a été approprié par ce peuple au fil du temps le mettant ainsi au centre les mémoires collectives africain. C’est un fait indéniable, le wax qu’il soit hollandais ou javanais, est encore plus africain. Il porte une signification profonde qui s’est créée avec le temps et s’est ancrée bien profondément dans les consciences. Quelle est en réalité la place du tissu wax dans la culture africaine, nous vous disons tout.

Une identité économique

Oui, le tissu wax n’est pas originaire d’Afrique, de même que le Hamburger n’est pas américain. Mais la réalité est tout autre. Le wax africain puisqu’il n’est pas faute de le dire de nos jours, représente une véritable identité économique qui va au-delà des frontières territoriales.

En effet, qu’on soit au Gabon, au Bénin, au Maroc ou au Cameroun, le tissu wax représente les mêmes intérêts commerciaux. Et l’on peut grandement remercier les Nana Benz qui fortes d’idées novatrices ont su vulgariser ce tissu auprès des populations d’Afrique vivant aussi bien au sein du vieux continent qu’à l’extérieur.

Par ailleurs, la qualité de sa confection et les propriétés intrinsèques du tissu wax permettent de l’utiliser tout le temps et en grande quantité, contrairement aux autres tissus identitaires des peuples africains. Un plus non négligeable qui démontre la place du tissu wax dans la culture africaine.

Un objet de fédération panafricaine

L’idée du panafricanisme prend vie grâce au tissu wax. En effet, il est un repère identitaire pour tous les Africains, peu importe l’endroit où ils se trouvent. Le wax est africain et peut-être même l’un des seuls éléments qui peut être traité ainsi. Il permet de confectionner des vêtements en wax qui font la fierté de tout un peuple et qui habillent tout aussi élégamment.

Pour preuve, un boubou cousu avec du tissu wax sera perçu comme beau qu’on soit en Afrique Subsaharienne ou en Afrique du Nord. On peut donc dire avec les vêtements en wax et les accessoires en wax qu’on est africain, peu importe le territoire où l’on se trouve. On est chez soi partout en Afrique preuve que la place du tissu wax dans la culture africaine n’a jamais été aussi réel.

Garant des traditions et véhicule intemporel

Le tissu wax est, était et sera toujours un symbole présent dans les mémoires collectives africaines. Ne tenant pas compte des détracteurs qui se limitent à démontrer des origines étrangères à ce tissu dans une démarche de réappropriation, il continue son bout de chemin. Quelle est la tante ou la mère qui n’est pas fière d’obtenir un bon tissu wax à la veille d’une cérémonie ? Allez donc démontrer aux ainées du village qu’elles ne devraient plus porter des vêtements en wax ou des accessoires en wax parce qu’il n’est pas africain. C’est viral et c’est réel. La place du tissu wax dans la culture africaine est celle de garant des traditions africaines.

Cette dernière voudrait que lors d’une dote, on offre des présents à la famille de la mariée et qu’on n’omette pas d’acheter du bon wax pour ces femmes qui ne rêvent que de coudre des vêtements en wax. Avec le renouveau du tissu wax, on peut s’attendre à ce que ce véhicule intemporel soit encore présent au cours des prochaines générations, preuve de son pouvoir fédérateur.

1 thought on “La place du tissu wax dans la culture africaine

  1. Ils sont jeunes, parisiens et ont cree leur marque de vetements. Leur point commun: ils utilisent tous du wax. Notre selection non exhaustive de ces createurs a decouvrir d’urgence. Cela fait plusieurs saisons qu il a debarque dans les rues et dans nos placards, et on ne s en lasse pas. Le wax est a la fois une technique d’impression, consistant a imprimer les deux cotes d’un tissu grace a de la cire (“wax” en anglais), mais egalement le resultat obtenu via cette technique, a savoir un tissu en coton, imprime de motifs et aux couleurs vives. Cree par les Hollandais qui se sont inspires du batik javanais d’Indonesie, porte depuis le XIXeme siecle en Afrique, au point d’etre considere comme un tissu africain, le wax est a la croisee des cultures et des peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *